Accompagner la prévention santé pour un meilleur suivi des soins de pieds chez les patients diabétiques

Le constat est que, malgré l’existence d’actions d’Education ThéraPeutique (ETP) et de sensibilisation menées par les services hospitaliers et les réseaux de diabétologie, les patients diabétiques sont peu enclins à assurer un suivi attentif et minutieux aux risques de plaies au niveau de leurs pieds. Ce mauvais suivi multiplie le risque d’amputations avec des conséquences catastrophiques tant pour le malade que d’un point de vue médico-économique. Plusieurs hypothèses de nature psychologique, anthropologique ou psychosensorielle ont été évoquées par les chercheurs pour tenter d’expliquer cette problématique.

La Fondation Urgo a ainsi décidé de soutenir une étude qui sera menée en collaboration avec le service de diabétologie dirigé par Le Professeur A. Hartemann, l’Hôpital de la Pitié Salpetrière à Paris et le Laboratoire de Pédagogie de la Santé dirigé par le Professeur J.F d’Ivernois, Université Paris 13 à Bobigny (93).

L’objectif de cette étude est d’explorer les freins de cette prise en charge pour permettre à moyen terme de concevoir un nouveau modèle de programme d’Education ThéraPeutique (ETP) des patients diabétiques à la prévention des plaies et aux soins de pieds.